Démarrée en 1984, mais ayant réellement décollée fin des années 1990-début 2000, la révolution du logiciel libre est maintenant terminée. Les figures de proues de l'époque représentant les 2 courants majeurs — la vision politicienne et humaniste représentée par la FSF et son gourou RMS et l'axe plus technocentré et libéral que nous nommerons l'axe Torvalds/BSD — se sont dilués alors que grossisait le volume de code disponible.

Comme toutes les révolutions, l'arrivée des logiciels libres est terminée. Comme toutes innovations technologiques, elle a été maintenant dépassée et comme tous les projets politiques, elle a failli à tenir ses promesses, fait quelques déçus et a mutée.

L'ambition de ce texte en 3 parties est d'abord d'acter la fin de la révolution. Ce fait permettant ensuite d'établir un bilan rétrospectif et un état des lieux décomplexé avec pour l'objectif est d'en tirer les pistes d'une éthique d'une informatique respectueuse.

Lire la suite